Départ
Epreuve terminée
Record
01:22:106
Par Geoffrey Schatz en 2018
Profil
249 m
129 m
3.1 km
3.9 %
120 m
Horaires
VérificationsVendredi 6 avril de 10h00 à 19h00.
Samedi 7 avril de 7h00 à 8h00
Essais libresSamedi 7 avril à partir de 8h00.
Essais officielsSamedi 7 avril (2 montées) à la suite de la montée d'essais libres.
CourseDimanche 8 avril (3 montées) à partir de de 8h30.
Classement sur la meilleure montée.
Organisateur

Contact : Régis COURT

ASA RHÔNE CEZE - Hameau de Cadignac – 30200 SABRAN

Tél : 04.66.89.04.41 / 06.64.16.50.50

Site web : www.bagnols-sabran.com

E-mail : sabran.organisation@wanadoo.fr

Paddock : Michel Imbert

Tél : 06.75.21.69.38

Podium
2018
Serie A - Sport
1 01:22:106
2
Norma M20 FC
01:22:902
3
Norma M20 FC
01:26:840
Serie B - Production
1 01:35:591
2
Porsche 997 GT2
01:38:710
3
Renault R.S 01
01:39:693
Partenaires de l'épreuve
Le mot du président
Régis Court

Régis Court :

La Course de Côte de Bagnols Sabran, Un exemple dans le Championnat de France de la Montagne, c’est aussi l’ouverture du championnat de France de la Montagne. Une histoire « de grimpette » qui dure depuis 48 ans ! Sur un parcours porté à 3100 mètres depuis 2010, où se conjuguent les difficultés techniques avec de redoutables virages en épingles à cheveux, un dénivelé de 120m, viennent se mesurer les pilotes les plus audacieux et chevronnés. C’est une épreuve qui se remet en question chaque année sur les problèmes de sécurité tant pour les pilotes que pour les spectateurs. C’est aussi une équipe motivée et sérieuse dans l’accomplissement de ces taches. Nous comptons sur vous tous pour respecter les consignes de sécurité. Nous vous souhaitons un agréable week-end sur les pentes de SABRAN la sinueuse.

Le mot du pilote
Pierre Courroye

Pierre Courroye :

C’est un parcours sinueux et étroit, entre rails et murets, très atypique en championnat de France. La première partie du parcours est assez technique, et il est difficile d’être rapide avec les nombreux virages serrés qui se succèdent. Il faut donc savoir être agile et très véloce avec sa monture pour « gratter » de précieux dixièmes.
La partie du haut est quant à elle très rythmée dès lors que l’on aborde le très long droit à l’issue duquel il faut trouver le bon point de freinage pour négocier au mieux le première pif paf du carrefour. Le dernier droite avant l’arrivée est un virage compliqué à négocier car on n’aperçoit rien d’autre que le ciel lorsque l’on se situe face à lui. Il faut donc ici être très fin au niveau du pilotage et arriver à garder le maximum de vitesse. Spectacle garanti !