Départ
Epreuve terminée
Record
1:20:732
Par Nicolas Schatz en 2012
Profil
625 m
429 m
2.65 km
7.3 %
196 m
Horaires
VérificationsVendredi 15 septembre de 10h00 à 19h00.
Samedi 16 septembre de 7h00 à 8h00.
Essais libresSamedi 16 septembre à partir de 8h00.
Essais officielsSamedi 16 septembre (2 montées )à la suite de la montée d'essais libres.
CourseDimanche 17 septembre (3 montées) à partir de 8h30.
Classement sur la meilleure montée.
Organisateur

Contact : Gilles MONDESIR

ASA DU RHÔNE - 40, cours de Verdun
69002 Lyon

Tél : 04 78 38 15 70

Site web : www.asarhone.com

E-mail : contact@asarhone.com

Contact paddock : François BUISSON
Tel Mobile : 06.08.51.35.49

Podium
2017
Série A - Sport
1 1:23:037
2
Norma M20 FC
1:25:333
3
Norma M20 F
1:29:186
Série B - Production
1 1:38:212
2
BMW M3 E92
1:38:459
3
Lamborghini Gallardo
1:38:475
Le mot du président
Gilles Mondésir

Gilles Mondésir :

« Après avoir accueilli lors des trois dernières éditions la Finale de la Coupe de France de la Montagne, la Course de Côte de Limonest réintègre le calendrier du Championnat. L’occasion pour les passionnés de voir évoluer, sur la plus ancienne course de côte organisée dans l’hexagone, l’élite de la discipline. Une nouvelle fois, la municipalité, les commerçants et les habitants de Limonest sont particulièrement enthousiastes à l’idée de s’impliquer dans une manifestation dont l’engouement, au fil des éditions, ne s’est jamais démenti. Nul doute que cette année encore, à l’occasion de la 91ème édition, les pentes du Mont Verdun seront le théâtre d’un magnifique spectacle, pour cette dernière confrontation de la saison. »

Le mot du pilote
Louis Granjon

Louis Granjon

« La Course de Côte de Limonest est une épreuve qui jouit d’une excellente réputation, de par son tracé et par le fait que de nombreux pilotes de renom ont inscrit leurs noms au palmarès. Le départ est très rapide, avant d’aborder un gauche qui conditionne la ligne droite que l’on aborde à fond. On entre ensuite dans un sous-bois où l’on trouve une succession de virages à vue, un enchainement très technique. Après ’’le Portail’’, on entre dans un long gauche sur lequel il faut conserver de la vitesse, pour être pleinement lancé à l’approche de l’arrivée. Je reconnais que même si je n’ai jamais réussi à m’y imposer, c’est une très belle course, bien plus rapide que l’on pourrait le croire. Le final, notamment, est vraiment rapide. »